Bregan D'aerthe Index du Forum
Home - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Profil - Se connecter pour vérifier ses messages privés - Connexion
 
[L'Histoire de Morgul]

Bregan D'aerthe Index du Forum -> Bregan D'aerthe -> Présentation
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Sujet précédent :: Sujet suivant
Auteur Message
Morgul
Test

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2008
Messages: 15
Localisation: France

MessagePosté le: Dim 16 Nov - 01:42 (2008) Sujet du message: [L'Histoire de Morgul] Répondre en citant

Je sais pas si vous êtes trop fan du Role-Play, mais bon comme j'ai joué à plusieurs jeux comme ca et que j'aime bien, je tente.....
Voici l'histoire de mon personnage....







MORGUL




Officier de l'Ordre

Le prêtre guerrier se tenait là, le torse bombé, innondé de la bienveillance de Sigmar. Le soleil se levait, rougeoyant les plaines de la citée de Talabheim. Derrière le jeune homme se tenait un bataillon d'hallebardiers, tous prés à le suivre jusque dans la mort. A l'horizon, les étandards noirs des imondices bêtes du Chaos flottaient dans une nuée maléfique.
Face à cet homme se tenait le commandant Edwinoy, maniant son épée avec force et conviction, hurlant des ordres à tous vas, apréttant artilleurs, hallebardiers, fusilliers et épéistes au combat.
<<Gul, prenez vos hommes et défendez nos arrière, je ne veux vous voir combattre en ce jour>> clama t'il haut et fort.
Le jeune prêtre guerrier grinca des dents, mais s'executa. Certes il était peu expérimenté, mais Sigmar le guidait. Il haïssait tous ces nobles ne méritant le commandement des troupes que par leur titres.
Gul observa les troupes du chaos avancer, restant passif derrière une rangée d'arquebusiers. Un bruit assourdissant se faisait entendre, les roulement de tambours, le bruit de l'acier et les hurlement des hommes du nord déchiraient les tympans du jeune homme dont le sang bouillonait d'impatience.
Le cor du Chaos sonna, ordonnant la charge. Immédiatement, une marée noire s'abattie sur la première ligne de front de l'Ordre. Le bruit des épées et des boucliers s'entrechoquant bourdonnait aux oreilles de Gul alors qu'il observait le commandant au milieu des lignes ennemis se battre avec la rage d'un lion. Son épée virvoltait ca et la, laissant des traces d'un rouge éclatant dans son sillage.
Le cor sonna une nouvelle fois. Une rangée bien allignée d'Elus fondit sur les force de l'Empire. Gul n'en croyait pas ses yeux. On lui avait pourtant enseigné à l'école militaire que les hommes du nord étaient dépourvus de stratégie.... Sous la violence du choc, le commandant disparut dans la mélée.
Un sourire sombre s'afficha sur le visage de Gul. Quelle meilleure excuse que de désobéir aux ordres pour aller sauver son commandant? Il leva son marteau en direction de la mélée et hurla d'une voix tonnante:
<< Avec moi Fils de Sigmar, pour l'Empire!>>
Contre tout ordre, le bataillon de Gul traversait les lignes de défense pour s'éclater sur les premieres ligne de la Destruction. A chaque mouvement de marteau, le prêtre guerrier enfoncait, écrasait, broyait des cotes et des cranes. Il semblait plus violent encore que certains Elus. Autour de lui, son bataillon se fesait décimer sous la barbarie des maraudeurs du chaos.
Plusieurs de ses soldats imploraient le repli, mais Gul n'entendait rien, hurlant que la mort serait attribuée aux laches. Continuant d'avancer, il arriva à vue du commandant de l'armée. Celui-ci ne fit aucun commentaire sur le coup et la bataille se poursuivit.
Les canons feu d'enfer se mirent à tonner. Surpris par les lourdes pertes engendrées par l'artillerie de l'empire, le commandant ennemi sonna le repli du chaos. Les cris victorieux des soldats de l'ordre se mélaient à ceux des blessés et des mourrants.
Le soir même Gul se fit sanctionner pour sa désobéissance aux ordres. Qu'avait t'il fait de mal? Sauvé un officier inprudent? Honoré la puissance de Sigmar? Ce manque de considération pour son acte de bravoure le fesait bouillir de rage.


Le cauchemar de Gul

Le père de Gul se retourna, les yeux injectés de sang. Il était revétu d'un manteau de plumes de corbeau, un médaillon du chaos autour du cou. La tête de l'empereur reposait dans sa main.
<< Tu veux le pouvoir, mon fils?>>
Il fit tournoyer la tête dégoulinante d'un sang épais sur son doigt crochu.
<< Tu veux le pouvoir? Ne refuse plus mon aide, soumet toi....>>
La tête de l'empereur se mis à ricanner, un liquide verdâtre s'extirpant de sa bouche à chaque rire.
Gul se réveilla, de longues gouttes de sueurs dégoulinant sur ses tempes. Ce cauchemar.... cela fesait des mois que celui-ci le hantait. Plus son armée avancait sur les terres du nord, plus ses rêves s'intensifiait. Que cela signifiait t'il? Son pére avait depuis longtemps été pendu pour hérésie....



Le médaillon de Khorn

Le prêtre guerrier titubait, le froid lui glacait les pieds. Son armure complétement rouillée par les intempéries grincaient à chaque mouvement. Derrière lui, des hommes aux vetements déchirés, se servant de leur hallebardes comme appuis le suivait tant bien que mal. Cela fesait des années que la campagne contre le chaos durait... quant la guerre finirait t'elle? Les hommes étaient à bout de force... Décidement, Gul avait de plus en plus de mal a comprendre les intentions de l'Empereur...
<< Par Sigmar, mon Seigneur regardez!>> s'exclama un homme tremblant tant par la peur que par le froid.
Le jeune homme leva les yeux. Face à lui un village en ruine, fumant encore d'une récente attaque. Ca et la, des piles de cadavre calcinés s'entassaient dans les rues. Les arbres étaient quant à eux surchargés d'hommes, de femmes et d'enfants pendus.
<< Sieur Gul, venez voir!>>
Le prêtre guerrier s'aprocha, découvrant une petite fille qui pleurait. Entre ses mains se tenait un médaillon. La fillette expliqua que des maraudeurs les avait pris par surprise en pleine nuit. Elle s'était cachée tout ce temps et n'était sortie qu'a l'arrivée des hommes du Sud.
Le médaillon était la seule chose qui restait de sa mère. Elle implora Gud de le porter chaque fois qu'il tuerait des guerriers du chaos, pour venger ses parents. N'ayant pas le coeur à refuser quoi que ce soit de la malheureuse, il accepta....
Le lendemain, la fillette avait disparue. L'armée de Sigmar repris sa route vers le nord... Cependant un cultiste observait de loin leur progression.
<< Maintenant, que ton destin s'accomplisse, fils du Dieu Corbeau...>>


Paladin déchu

Ces derniers temps les hommes se questionaient sur la santé de leur commandant... Le jeune prêtre guerrier était de plus en plus blafard, lui qui d'ordinaire avait un teint trés bronzé. Plu rien ne le fesait sourire, il semblait de plus en plus fatigué. Le seul point positif était que son ardeur au combat redoublait à chaque escarmouche contre les maraudeurs..
Tôt le matin, alors que Gul passait sa premiere nuit tranquille depuis de longs mois, la vigie hurla:
<< Le chaos, le chaos est à nos portes!>>
Le fils de Sigmar se réveilla en sursaut. A peine eu t'il le temps d'attraper son marteau que déjà il était dehors face à une immense armée. Les hommes se tenaient à ses cotés comme toujours, prêt à mourrir pour lui.
Gud leva son marteau vers l'ennemi, pret à en découdre une fois de plus. Soudain, une vive douleur se fit sentir dans sa poitrine. Ce n'était pas la premiere fois, mais ce coup si c'était bien plus violent. Le prêtre tomba à genoux, face à l'armée du chaos. L'armée de Sigmar semblait déconcertée, attendant les ordres, ne sachant que faire. L'armée du chaos ne bougeait pas, pourquoi? Quelque chose ne tournait pas rond...
Aprés plusieurs minutes, Gud se releva enfin. Il ramassa son marteau dans la neige, puis se tourna vers ses hommes. Cependant, son expression avait changé du tout au tout, une lueur maléfique parcourait son regard, la même lueur que celle d'un Elu du Chaos.
<<Succombez à la corruption, écrasez vous face à la puissance du Dieu Corbeau>>
Puis Gul fondit sur ses propres hommes, suivi de prêt par l'armée du chaos, étripant, massacrant ses compagnons d'armes. Certains l'implorait, d'autre le maudissait, mais il les tua tous sans aucune hésitation... tous! Jusqu'au dernier...
A la fin du combat, il tombit dans la neige, le regard effrayé.
<< Par Sigmar, qu'ai je fait?>>
A cet instant, il sentit une main lui écrasé l'épaule.
<< Tu as simplement découvert qui détenait le vrai pouvoir, Mor-Gul!>>



Revenir en haut
MSN

Auteur Message
Publicité






MessagePosté le: Dim 16 Nov - 01:42 (2008) Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Bregan D'aerthe Index du Forum -> Bregan D'aerthe -> Présentation Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1


Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001,2003 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com. Black_Xire logo © 2004 BaRiMzI. All images except original subSilver images are property/trademarks of RiMzInK.com. Black_Xire made by BaRiMzI